La saveur du réel

Il marchait sur un pied sans savoir où il poserait l’autre. Au tournant de la rue le vent balayait la poussière et sa bouche avide engouffrait tout l’espace.
Il se mit à courir espérant s’envoler d’un moment à l’autre, mais au bord du ruisseau les pavés étaient humides et ses bras battant l’air n’ont pu le retenir. Dans sa chute il comprit qu’il était plus lourd que son rêve et il aima, depuis, le poids qui l’avait fait tomber. >>

Un poème de Pierre Reverdy, nommé La saveur du réel, écrit en 1915.

J’ai été sélectionnée pour la compétition de short-edition.com avec ma BD que vous connaissez qui s’appelle SNAP, la fée (cliquez->ici)!  C’est la joie et la félicité galactiques, les amis. Il ne me reste qu’à vous demander avec fougue et pour l’amour que nous avons en commun du chocolat et/ou des pistaches, de voter pour soutenir cette petite planche! Il suffit de cliquer sur “je vote pour cette oeuvre” en bas de la page en s’inscrivant sur le site. Le principe du site (promouvoir la littérature dite “courte”) est pas inintéressant, je vous conseille d’y faire un tour si vous en avez l’occasion, et de peut-être à votre tour vous essayez  à l’écriture d’une BD, ou encore d’une nouvelle ou d’un poème, pour concourir aux prochaines compétitions!

Sur ce, voici encore une page très instructive de mon carnet de brouillons qui réunit de manière tout à fait exceptionnelle trois méchants charismatiques. (quoi vous le trouvez pas classe Gargamel?)

à bientôt! 🙂

Scan0040

 

 

Advertisements

2 thoughts on “La saveur du réel

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s